"Salope!"

Publié le par Francois MITTERRAND

Reuters

Souvent en fin de semaine, j'aime musarder et m'éloigner des sujets devenus lieux communs.
Pourtant l'outrance des accusations qui visent Patrick Devedjian et transforment un fait assez banal en affaire d'état par le biais d'une montée irrépressible du politiquement correct en France me choque profondément. Bien sûr que les bonnes âmes n'ont pas totalement tord d'indiquer qu'insulter quelqu'un "c'est mal!"... Pourtant combien de nos concitoyens avides de justice, médiatiques ou non, profèrent ce genre de commentaires à l'encontre de leur collègues de travail quotidiennement ou presque? Qui aura le courage de renvoyer à leurs propres erreurs nos procureurs zélés?
Si l'insulte avait été proférée publiquement, si elle avait eut un quelconque caractère officiel, bien sûr faudrait-il punir ce dirigeant qui ne sait tenir sa langue. Mais dans un pays qui fût celui des libertés, comment soutenir le procédé dont il a été victime? Nombre des bonnes âmes qui crient haro aujourd'hui sont aussi contre la simple installation de caméras de vidéo-surveillance dans les rues des grandes villes... Elles ont agoni d'injures pendant des mois le nouveau président, de manière publique ou privée. En a-t-on fait un scandale? Ou s'arrête donc la démocratie!

Publié dans mitterrand.2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
F
@ hansece tonton est nul de nul !aussi "culturé" que son nain de jardin, aussi "cultivationné" que le secrétaire de l'UMP, aussi "distingativé" que Mme Morano ... et j'en passe de Tapie à Santini !
Répondre
H
"les bonnes âmes n'ont pas totalement tort "un conseil :le petit Robert à vos côtés...
Répondre
H
 "Ou s'arrête donc la démocratie ,..."a écrit le lettré"Où "eut été préférable....Que de fautes!
Répondre
G
Tiens pour rebondir sur votre note, celle de FOG (un autre ami du president) qui ne tire une conclusion de toute cette affaire pas interessante.http://lepoint.typepad.fr/fog/
Répondre
H
"En a-t-on fait (et non fais) un scandale"...peu lettré l'imposteur
Répondre