L'échec de la gauche...

Publié le par Francois MITTERRAND

Rachida Dati et Rama Yade, à la sortie du Conseil des ministres, le 20 juin 2007. | AP/MICHEL EULER
AP/Michel Euler

No comment...

Publié dans mitterrand.2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
E
<br /> <br /> I easily get nice & updated information for research  purposes, Nice blog.<br /> <br /> <br /> Essay Writing Help - write term paper<br /> <br /> <br /> <br /> <br />
Répondre
M
Ne pas confondre échec de la gauche et récupération de la droite.Michel
Répondre
D
Comme l'auteur anonyme de ce blog et sphinx (n'est-ce pas la même personne?) venez Adhérer à l'UMP et Devenez acteur du mouvement !Être adhérent de l’UMP, c’est être au coeur d’une formation moderne et démocratique, rassemblant des Françaises et des Français de tous âges, de toutes origines, de toutes conditions.Notre mouvement populaire se construit avec chacun d’entre vous.Imaginons ensemble la France d’après.Merci http://mitterrand.2007.over-blog.com/  !
Répondre
F
Raté, ce n'est pas la même personne...
A
Echec de la Gauche dites-vous ?Sans doute mais je suis surtout convaincu qu'il y a aujourd'hui à Gauche une forte volonté de rénovation, de reconstruction, d'invention et de préparation de "Lendemains qui chanteront !"Alors, ayons foi en l'avenir...Et en 2012, sur le perron de l'Elysée, ne doutons pas que la Gauche sera aussi  "photogénique" !
Répondre
F
J'aimerais partager votre optimisme... Ce n'est à l'heure actuelle pas le cas et j'estime que si le PS ne réagit pas au plus vite, le locataire de l'Elysée en 2012 sera le même.Cordialement.
S
Quelle belle et terrible photo !<br /> Le conservatisme, en 2007, est à gauche (voir les analyses des votes par catégories sociales). Le progrès, le mouvement, l'enthousiasme, le dynamisme sont à droite. D'où les recrutements de toutes ces personnalités qu'il devient difficile de traiter de renégates.<br /> La gauche française actuelle s'est enracinée sur Zola, elle croit encore qu'on joue Germinal, elle croit que tout est déterminé par les conditions sociales, elle ne fait pas confiance à la liberté, au libre arbitre. La droite, elle, s'inspire de Hugo ou de Jaurès : elle croit à l'évolution, au chhangement, à la rédemption. <br /> Au fait, les Républicains américains, ils étaient où à leur origine avec Lincoln ? Et les Démocrates ?<br /> Alors plutôt que de pleurnicher et ratiociner, la gauche devrait se dire qu'elle doit relever le défi de la modernité et se remettre à croire au progrès émancipateur.<br /> Bravo à ce blog qui offre des commentaires qui font au moins réfléchir, parfois sur du très long terme !
Répondre